Prise en charge initiale d'une brûlure

 Prise en charge initiale d'une brûlure

. Introduction

1. Définition de la brûlure

Lésion cutanée provoquée par un agent causal (thermique, électrique, physique, chimique) dont la gravité dépend du temps d'exposition à celui-ci.

2. Classification des brûlures

- brûlure dermatologique sans conséquence fonctionnelle vitale.

- brûlure médico-chirurgicale ,la gravité est surtout fonctionnelle, esthétique ou psychologique.

- brûlure de réanimation (pronostic vital mis en jeu)

II. Les degrés de brûlure

 

 1er degré2ème degré superficiel2ème degré profond3ème degré
 atteinteépiderme superficiel

-bonne étanchéité

destruction totale de l'épidermedestruction épiderme basale et 1 partie du dermedestruction totale de la peau et tissus sous cutanée
signes- rougeur

- chaleur

- douleur

- pas de phlyctène

- rouge

- très sensible

- phlyctènes

- blanc, rosé

- baisse de la sensibilité

- phlyctènes

- pas de phlyctènes

- blanc, noir voir marron

- plus c'est profond , plus c'est foncé

- anesthésie totale

- peau cartonnée

- nécrose adhérente source d'infection

- vaisseaux sous cutanée noires

cicatrisation- 3à 4 jours 

 - sans séquelles

- 1 à 2 semaines

- plus ou moins bonne cicatrisation

- 2 à 4 semaines

- mauvaise cicatrisation, toujours une cicatrice

(si infection ,destruction des cellules souches et donc pas de cicatrisation)

- pas de cicatrisation

IV. Les critères de gravités d'une brûlure

1. Circonstances de survenue

- temps d'exposition (plus il est long, plus la brûlure est profonde)

- type de produit (important pour évaluer et prévoir les produits antagonistes possibles)

- positionnement de la victime par rapport au foyer

2. Superficie

- enfant < 1 an ( surface de la tête=20% de la surface corporelle)

Table de Lund et Browder

Age0-1 an1-4 ans5-9 ans10-15 ansadulte
Localisation
tête19%17%13%10%7%
cou2%2%2%2%2%
tronc ant.13%13%13%13%13%
tronc post.13%13%13%13%13%
1 fesse2.50%2.50%2.50%2.50%2.50%
org. gen. ext.1%1%1%1%1%
1 bras4%4%4%4%4%
1 avant-bras3%3%3%3%3%
1 main2.50%2.50%2.50%2.50%2.50%
1 cuisse5.50%6.50%8.50%8.50%9.50%
1 jambe5%5%5.50%6%7%
1 pied3.50%3.50%3.50%3.50%3.50%

- adulte (Règle des 9 de Wallace et face palmaire=1%)

- 1 tête = 9%

- 1 membre supérieur = 9%

- 1 tronc antérieur = 18%

- 1 tronc postérieur = 18%

- 1 membre inférieur = 18%

- les organes génito-externes = 1 %

3. Profondeur

voir le tableau des degrés de brûlure

4. Localisation

Critères de gravité: 

- mains, visage

- articulation

- orifices naturels

- périnée

5. Lésions associées

- recherche de fractures, de compression vasculaire

- inconscience...

6. Terrain médico-psychologique

recherche de tares associées

V. Conduite à tenir

Selon le type de brûlure, il y a une surveillance particulière.

- Si la brûlure est électrique, il faut rechercher le point d'entrée et de sortie du trajet électrique pour mieux cibler la gravité de l'atteinte.

- si la brûlure est chimique, il ne faut pas oublier de demander le type de produit , celui-ci peut éventuellement être antagonisé.

- si c'est une brûlure par explosion ou fumée, il faut faire attention au risque de blast et d'atteinte pulmonaire

- pour une atteinte de la bouche, aller directement en institut de stomatologie.

En cas d'atteinte du visage :

- examen ophtalmologique (atteinte de la rétine)

- examen tympanique (blast)

VI. Prise en charge initiale

1. Établir les circonstances de l'accident

2. Évaluer rapidement la gravité (suivant les critères cités auparavant)

3. Poser 1 à 2 voies d'abord de gros calibre (remplissage +++)

4. Débuter la réanimation selon les formules de remplissage: 

- Formule d'Evans

C'est l'association de cristalloïdes et de colloïdes (50/50)

2 x pourcentage de brûlure x le poids + 2000 ml (besoin hydrique quotidien)

- Formule de Parkland

Utilisation de cristalloïdes ( Ringer Lactates 4cc/kg/%)

4 x pourcentage de brûlure x le poids + 2000 ml (besoin hydrique quotidien)

- Formule de Monafo

Utilisation de solutés hypertoniques, entraînant  une hausse de l'osmolarité dans les vaisseaux, le débit est réglé sur la diurèse (0.35 à 0.5 ml /kg/h)

Pour les formules de Parkland et d'Evans , il est préférable de donner la moitié du volume à perfuser dans les 8 premières heures.

- Formule de Sorenssen

C'est une formule valable en cas de grande catastrophe lorsque l'on ne peut pas traiter l'ensemble de la population avec les formules classiques par manque de solutés,  par manque de personnel ou bien par trop grand nombre de victime.

15 % du poids du corps / 24 heures + une cuillère a café de sel par litre d'eau. (Donner le sel a part et non pas mélangé a l'eau car sinon cela provoque des vomissements.)

5. N'enlever les vêtements que si la brûlure est chimique

6. Enlever les bijoux en tout genre

7. Traitement général

- refroidissement à environ 20° (règle des 15 de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris, 15 minutes à 15 cm et à 15°)

Attention à l'hypothermie (couvrir +++)

- perfusions

- oxygénothérapie

- réchauffement

- lésions associées

- traitement de la douleur +++

8. Traitement local

- couvrir d'un linge propre ou stérile

- incision de décharge si besoin

- immobilisation

- pas de traitement antibiotique au début

- on peut mettre des topiques, des hydrocolloïdes mais ce n'est pas le plus urgent , cela sera fait par la suite à l'hôpital.

15 votes. Moyenne 3.40 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site