SURVEILLANCE D’UN PATIENT PORTEUR D’UN PLATRE

Surveillance d’un patient porteur d’un plâtre

 Objectifs

-         Maintenir le confort du patient.

-         Surveiller l’apparition de signes anormaux.

 Indications.

-         Contention d’un membre fracturé.

-         Lutter contre les déformations du squelette.

-         Lutter contre les attitudes vicieuses.

          

          Surveillance

           

a)      Immédiate :

-         La région plâtrée est immobilisée dans l’axe du corps.

-         Le membre est légèrement surélevé pour éviter la déformation d’un œdème.

-         Des coussins ou des sacs de sable maintiennent le membre en place.

-         Un cerceau surélevé les couvertures.

-         Les signes d’une impression s’accompagnent toujours de douleurs.

                    b) les jours suivants :

          Surveiller l’apparition :

-         d’une escarre : douleur, odeur.

-         D’une phlébite : douleur, douleur, augmentation de la température, tachycardie.

-         D’une ankylose : plâtre mal échangé. Plâtre trop étroit, plâtre trop lâche.

 Les soins. 

-         Plâtre en résine :le patient peut prendre une douche tout en protégeant le membre plâtré avec un sac plastique.

-         Apporter toute l’aide de suppléance aux besoins du patient.

-         Réinstaller le mobilier en fonction du membre plâtré.

 important :

-         le plâtre sèche en 48 heurs environs.

-         Il blanchit, devient lisse et dur.

-         Il résonne à la percussion.

-         Ne jamais utiliser de sèche cheveux sur un plâtre récemment posé.

-         La surveillance doit être intense pendant les 48 premières heures.

-         Prévenir en cas de frissons, en soufflements inhabituels, douleurs thoraciques.

 

 

26 votes. Moyenne 2.96 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site